Notre avocat en droit fiscal

Vincent DURAND

Avocat Associé
Vincent DURAND

Fondateur et associé au cabinet, Vincent DURAND prend a sa charge depuis 10 ans les départements droit des affaires et droit des sociétés, droit bancaire, Droit commercial, les procédures collectives et le droit du sport.

L’ensemble de ces domaines me permettent d’avoir une vision globale de mon activité.

N’hésitez pas à me contacter.

 

L'équipe

Martin GIRY
Martin GIRY
Avocat
left
| |
right

Active Avocats vous accompagne en droit fiscal

Conseil en matière d’impôt sur les sociétés, tva, taxe sur les salaires (…) et représentation dans le cadre des contrôles fiscaux et des recours gracieux ou contentieux.

Nous intervenons en matière de litiges dans les domaines suivants :

Nos domaines d’expertises

Droit des Affaires

Droit des Affaires

Droit des sociétés

Droit des sociétés

Droit de la famille

Droit de la famille

Droit commercial

Droit commercial

Droit du travail

Droit du travail

Droit civil et assurances

Droit civil et assurances

Droit du sport

Droit du sport

Droit Immobilier

Droit Immobilier

Procédure collective

Procédure collective

Droit bancaire

Droit bancaire

Droit pénal

Droit pénal

Mise en conformité RGPD

Mise en conformité RGPD

Droit fiscal

Droit fiscal

Le blog

L'enseigne commerciale à l'épreuve du règlement de copropriété


Les exploitants de fonds de commerce pensent souvent à tort qu’ils peuvent librement apposer une enseigne commerciale sur la façade de l’immeuble dans lequel ils exploitent leur activité. C’est sans compter les dispositions du bail commercial dans l’hypothèse où ils occupent les lieux en vertu d’un tel bail, ou les…

Bail commercial : Réparations locatives et vétusté


La 3ème Chambre Civile de la Cour de Cassation a rappelé dans un arrêt du 26 mars 2020 n°19-10. 415 une règle établie depuis fort longtemps : en l’absence de clause du bail transférant expressément au preneur les réparations locatives occasionnées par la vétusté, ces réparations sont à la charge du…

Plus-value immobilière de l’ancien domicile conjugal cédé par des époux en instance de divorce


La plus-value immobilière réalisée lors d’une vente n’engendre pas de fiscalité lorsque le bien constitue la résidence principale des vendeurs. Il faut donc que les vendeurs occupent effectivement le logement. Le bénéfice de cette fiscalité est-il transposable à des époux en instance de divorce, lorsque seul l’un des deux époux…

left
right